Style de vie "mobilité durable" : choisir son milieu de vie, ses activités et son mode de déplacement

par polebeau, il y a environ 1 an

Depuis peu, je me suis mis à courir pour parcourir les 5 km qui séparent mon lieu de domicile à mon lieu de travail. D'abord une fois pour essayer, puis deux, puis trois fois par semaine. Les autres jours, ce sont mes jours de "repos" et j'y vais en vélo. Peu importe les saisons, c'est seulement la météo du jour qui va déterminer si je sors ma carte jocker, ma carte OPUS. Comme je suis bien équipé, c'est finalement assez rare. Je trouve tellement de bénéfices à me déplacer en ville à pied ou à vélo (la rapidité, la régularité, la simplicité, la sollicitation des mes sens avec l'extérieur, les gens, l'architecture, la lumière, le paysage urbain et la nature en ville) que les quelques contraintes qui vont avec je les accepte, je les gère, je cherche toutes les astuces pour les atténuer.

Pour mes autres déplacements, je tente de choisir mes activités à portée de marche ou de vélo, et m'adapte en choisissant l'option de transport la plus pertinente pour chaque déplacement. Pour ça il faut vivre dans un milieu de vie "complet" ou de nombreuses options de déplacement sont présentes. La bonne nouvelle, c'est que dans les quartiers centraux de Montréal, c'est possible !

C'est surtout pour sortir de Montréal que j'ai besoin d'une automobile, une voiture partagée avec des amis la plupart du temps, ou à défaut une communauto. J'aimerai pouvoir, depuis le centre, partir facilement et à peu de frais en train ou en autocars à destination des beaux parcs limitrophes. Je suis sûr que ça va s'en venir car plus on sera nombreux à vivre en ville sans automobile, plus ce type de service deviendra évident.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel