Vers un Agenda montréalais pour la qualité en design et en architecture

En 2018, la Ville de Montréal a entrepris une démarche de consultation avec ses services centraux et ses arrondissements, les milieux professionnels du design et de l’architecture de même que tous les acteurs publics et privés concernés par le développement de son territoire afin d’élaborer le tout premier Agenda montréalais pour la qualité en design et en architecture.

L’objectif de cet Agenda, dont l'adoption est prévue en 2019, est d’accélérer l’intégration stratégique et transversale de la qualité en design dans l’ensemble des pratiques municipales, des plans et des politiques de développement de la Ville et plus spécifiquement de :

En 2018, la Ville de Montréal a entrepris une démarche de consultation avec ses services centraux et ses arrondissements, les milieux professionnels du design et de l’architecture de même que tous les acteurs publics et privés concernés par le développement de son territoire afin d’élaborer le tout premier Agenda montréalais pour la qualité en design et en architecture.

L’objectif de cet Agenda, dont l'adoption est prévue en 2019, est d’accélérer l’intégration stratégique et transversale de la qualité en design dans l’ensemble des pratiques municipales, des plans et des politiques de développement de la Ville et plus spécifiquement de :

  • promouvoir l’importance du design pour un meilleur cadre bâti et comme facteur de qualité de vie et de bien-être à Montréal;
  • soutenir le milieu professionnel, la Ville et ses arrondissements dans la réalisation de bâtiments, d’espaces publics et de services de qualité;
  • permettre ou faciliter l’établissement et le maintien de processus de design efficaces et performants.

La consultation publique qui s'est déroulée sur cette plateforme des mois de septembre à décembre 2018 touchait tous les Montréalais et les Montréalaises puisque :

  • le design et l'architecture ont le pouvoir de rendre Montréal plus attrayante et les services aux citoyens plus performants;
  • leur bien-être et leur qualité de vie à tiennent, en grande partie, à l’aménagement du territoire de la Ville qui s’exprime notamment par le patrimoine, le design et l’architecture, le paysage et l’art public, des éléments qui contribuent au développement d’un sentiment d’appartenance et de fierté;
  • la participation des citoyens et des citoyennes au développement de leurs milieux de vie fait partie de la consolidation de Montréal comme ville UNESCO de design.

Bilan de la consultation sur realisonsmtl.ca/qualite

  • 6 530 visites (max. 261 / jour)
  • 4 775 visiteurs sensibilisés
  • 1 766 visiteurs informés
  • 564 répondants aux sondages et outils consultatifs

Une multitudes d'idées, d'opinions et de commentaires ont pu être recueillis sur cette plateforme grâce à un sondage destiné aux professionnels du design et de l'architecture (146 répondants), une carte interactive (40 lieux et bâtiments épinglés), une boite à idées (18 contributions), un vote spontané (192 votes) et une journée d'ateliers et d'échanges (300 inscriptions).


  • Ce sondage est archivé.

    Sondage à l’intention des designers œuvrant à Montréal

    Le sondage  destiné aux designers œuvrant à Montréal s'est déroulé du 8 septembre au 15 novembre 2018. Constitué de huit questions à choix de réponse, il offrait l'occasion d'énoncer librement des suggestions en lien avec les différents sujets abordés à savoir : 

    • Principes pour générer de la qualité;
    • Actions pour changer la culture;
    • Obstacles à la qualité;
    • Approvisionnement;
    • Capacité de faire de la qualité en design;
    • Processus qualité en design;
    • Prospérité et compétitivité des entreprises en design.

    146 participants ont répondu au sondage.
    548 propositions ont été formulées dont 146 portaient exclusivement sur la recommandation d'une mesure jugée incontournable.

    Parmi

    Le sondage  destiné aux designers œuvrant à Montréal s'est déroulé du 8 septembre au 15 novembre 2018. Constitué de huit questions à choix de réponse, il offrait l'occasion d'énoncer librement des suggestions en lien avec les différents sujets abordés à savoir : 

    • Principes pour générer de la qualité;
    • Actions pour changer la culture;
    • Obstacles à la qualité;
    • Approvisionnement;
    • Capacité de faire de la qualité en design;
    • Processus qualité en design;
    • Prospérité et compétitivité des entreprises en design.

    146 participants ont répondu au sondage.
    548 propositions ont été formulées dont 146 portaient exclusivement sur la recommandation d'une mesure jugée incontournable.

    Parmi les 135 sondages et 401 suggestions qui ont fait l'objet d'une analyse plus approfondie en date du 28 octobre 2018 :  

    31 % concernent l’approvisionnement (abolition de la règle du plus bas soumissionnaire, mise en place de mesures favorisant la relève et la rotation des fournisseurs, organisation de concours ouverts, etc.);

    19 % concernent le développement d’une culture du design (par la formation, la sensibilisation, la promotion, etc.);

    12,5 % ont un lien avec le développement durable (prise en compte des principes de développement durable, transversalité, analyse du cycle de vie, etc.).

    Parmi les questions portant sur les principes générateurs de qualité, le principe suivant a été priorisé : 

    Premier choix (Culture du design) : élever les compétences, les connaissances et la sensibilité de tous à l’égard du design.

    Deuxième choix (Approvisionnement) : favoriser la qualité et la durabilité dans l’approvisionnement en biens et en services professionnels.

    Troisième choix (Développement durable) : construire une ville écologiquement viable et responsable.

    Parmi les questions sur les actions favorisant un changement de culture à l'égard de la qualité, l'action suivante a été priorisée : 

    Premier choix  (Culture du design) :  élever les exigences en faveur de la qualité et de la durabilité auprès des promoteurs et développeurs privés, notamment dans le domaine de l’habitation.

    Deuxième choix  (Développement durable) : analyser, budgéter et communiquer le coût des projets en fonction de leur durée, en repoussant l’échelle de rentabilité à long terme au lieu de chercher le bénéfice à court terme, pour défaire les préjugés à l’effet que la qualité en design coûte plus cher.

    Troisième choix  (Développement durable) : faire en sorte que les investissements et les pratiques d’affaires assurent la pérennité des ouvrages.

    Enfin, sur la question du développement de la capacité à  faire plus de qualité, la mesure suivante a été priorisée : 

    Premier choix  (Culture du design) : des élus bien formés et renseignés à toutes les étapes des projets de design.

    Deuxième choix  (Développement durable) : des études qui démontrent et expliquent les retombées économiques, sociales, culturelles et environnementales des projets de design.

    Troisième choix  (Gestion de projet) : une planification participative des projets impliquant les clients, les concepteurs et les utilisateurs.

    À la lumière des résultats du sondage, il semble donc se dégager un consensus sur les trois éléments à prioriser :

    1. Amélioration des règles et procédures de la chaîne d’approvisionnement;
    2. Développement d’une culture du design;
    3. Développement de pratiques associant design et développement durable.


    Remplir le formulaire
  • Ce sondage est archivé.

    Consultation de l'écosystème d'affaires montréalais en design et en architecture

    Cette journée de consultation s'est déroulée le 23 octobre 2018 à la Société des arts technologiques. Trois cents personnes s'y sont inscrites sur cette plateforme. 

    La Ville de Montréal conviait toutes les personnes concernées par les enjeux liés à la qualité des bâtiments et des aménagements privés et publics sur son territoire à participer à l’élaboration du premier Agenda montréalais pour la qualité en design et en architecture.

    Citoyens, professionnels, entrepreneurs, représentants d’entreprises, d’institutions ou d’organismes, l'opinion et les idées de tous étaient bienvenus pour relever les défis d’un développement urbain durable et de qualité!

    Mandaté par la Ville de

    Cette journée de consultation s'est déroulée le 23 octobre 2018 à la Société des arts technologiques. Trois cents personnes s'y sont inscrites sur cette plateforme. 

    La Ville de Montréal conviait toutes les personnes concernées par les enjeux liés à la qualité des bâtiments et des aménagements privés et publics sur son territoire à participer à l’élaboration du premier Agenda montréalais pour la qualité en design et en architecture.

    Citoyens, professionnels, entrepreneurs, représentants d’entreprises, d’institutions ou d’organismes, l'opinion et les idées de tous étaient bienvenus pour relever les défis d’un développement urbain durable et de qualité!

    Mandaté par la Ville de Montréal, l’Institut du Nouveau Monde (INM) a animé cette journée d'échanges et de discussions sous la forme d'ateliers.

    Déroulement

    • Accueil à 13 h 
    • 13 h 30 à 14 h 30 - Atelier : Les connaissances, compétences et expertises requises en design et en architecture pour un développement urbain de qualité

    • 14 h 45 à 15 h 45 - Atelier : Des critères de qualité pour qualifier et sélectionner les fournisseurs de la Ville (services professionnels)
    • 16 h à 17 h - Atelier : Des solutions pour favoriser la qualité des interventions privées et publiques sur le territoire de la Ville (focus sur l'habitation)
    • Pause de 17 h à 17 h 45
    • 18 h à 19 h - Atelier : Les rôles et pouvoirs des citoyennes et des citoyens montréalais dans la définition du cadre bâti et l’aménagement du territoire

    • 19 h 15 à 20 h 15 - Atelier : Le développement d'une culture du design pour tous à Montréal
    • Clôture 20 h 15 à 20 h 30




    Remplir le formulaire