À propos du Défi des villes intelligentes

il y a 7 mois
D%c3%a9fi

26 Novembre 2017

Comme plusieurs personnes me posent des questions sur le sujet, voici un court billet pour répondre, ou plutôt, donner un état des lieux.

Est-ce que nous allons participer au Défi des villes intelligentes? Oui!

D'abord il est intéressant de souligner le Défi en lui-même. Pour avoir fait une veille de défis similaires ailleurs dans le monde, celui d'Infrastructure Canada est parmi les plus matures et a clairement tiré parti des expériences ailleurs: centré sur les citoyens (et non sur la technologie), la première étape du dépôt est relativement simple à remplir, rendant ainsi le défi accessible aux plus petites villes (et donc avec des moyens humains moindre pour préparer un dépôt important). Ensuite, les périodes de temps fournies pour les étapes (5 mois pour la première, 8 mois pour la suivante) permettent de travailler des projets concrets et bien préparés. Les attentes seront élevées! Le contre-coup, toutefois, est que les projets ne débuteront pas avant l'été 2019.

Depuis l'annonce de ce concours par le Premier ministre plus tôt dans l'année, l'équipe du Bureau de la ville intelligente et numérique a effectué une veille d'autres défis similaires; nous avons également commencé à communiquer à l'interne de la ville et à quelques partenaires l'arrivée imminente du Défi sans pouvoir faire plus en l'absence des critères de participation.

Maintenant les critères connus, il est évidemment temps de se mettre en action. Toutefois il est encore trop tôt pour donner les grandes orientations. Un travail de préparation important doit être fait sur la base des critères publiés; c'est là où nous en sommes et ces éléments préparatoires doivent passer par une série de validation pour être en ligne avec les grandes orientations de la ville.

Ceci dit, les objectifs sont clairs: ce défi doit se faire avec la population - au sens large: citoyens individuels, mais aussi organismes, milieu académique et milieu privé. Nous allons travailler dur pour paver la voie à une soumission ambitieuse et collaborative pour le Montréal de demain. D'ici quelques semaines, plus d'informations devraient être disponibles.

Stéphane Guidoin
Directeur par intérim
Bureau de la ville intelligente et numérique