Défi des villes intelligentes - c’est un départ!

il y a 4 mois
Atelier de cocr%c3%a9ation 14 novembre 2015 %286%29

5 février 2018

Après plusieurs semaines de travail de fond, nous sommes heureux de lancer les activités publiques et participatives en lien avec la candidature de Montréal pour le Défi des villes intelligente du gouvernement du Canada.

Nous rendons aujourd’hui disponibles, pour une durée de trois semaines, une consultation ainsi qu’un appel à projets. Ce billet vise à fournir un peu de contexte pour ceux qui souhaitent en apprendre un peu plus sur cette démarche.

Pour commencer, nous vous invitons à parcourir le guide du candidat du gouvernement du Canada, notre référence pour les prochains mois, pour comprendre un peu mieux le déroulement et les critères du Défi. À partir de ces critères, nous avons élaboré un processus pour déposer, le 24 avril, un dossier représentatif de l’ADN montréalais.

Suite au lancement du Défi, nous avons voulu nous inscrire dans une certaine continuité. L’ADN de Montréal est notamment constitué d’une forte culture collaborative et consultative. Nous avons donc voulu nous appuyer sur cette force, plutôt que de réinventer la roue. Nous avons décidé de consulter attentivement plusieurs rapports et résultats de sondages et consultations passés réalisés par la Ville de Montréal, incluant bien entendu ceux qui ont présidé à l’orientation de la démarche de ville intelligente, mais aussi des exercices de concertation locaux réalisés par les Tables de développement social locales. La consultation lancée le 5 février nous permettra de raffiner notre compréhension de certains enjeux du grand Montréal en vue de l’élaboration du dossier de candidature.

L’appel à projet que nous lançons parallèlement vise à faire émerger des projets combinant l’action de la Ville avec celle des forces vives d’ici. Il est important de comprendre qu’au-delà de l’objectif du 50 millions de dollars que nous visons, nous voyons le Défi comme une formidable occasion de mobiliser les écosystèmes actifs à Montréal pour les faire travailler ensemble. L’objectif n’est pas de financer des projets de la Ville, mais plutôt d’être le catalyseur pour des projets qui propulseront le Montréal de demain.

Le 24 avril est proche. Trois semaines pour un appel à projet, c’est court, nous le savons. C’est le défi que nous tentons de relever ensemble. Nous avons développé un processus visant à faire un dépôt cohérent avec les critères du Défi. Infrastructure Canada mentionne que le dépôt d’une candidature doit rencontrer un objectif clair, mesurable et réalisable présenté sous la forme d’un énoncé d’une phrase.

Le dépôt du 24 avril est une première étape du Défi des villes intelligentes visant à sélectionner les finalistes qui seront ensuite invités à développer leur candidature et les divers projets qui la composent. C’est ce qui explique que pour cette première étape, les descriptions des projets seront assez succinctes, sans toutefois perdre de vue le fait que les projets doivent être réalisables. C’est une des grandes tensions de ce genre d’exercice: voir grand tout en étant réaliste!

Dans le processus que nous vous proposons, l’étape de cocréation, qui suivra celle de la consultation, sera également une période pour arrimer et peaufiner les projets qui composeront la candidature de Montréal. Cette étape débutera par une journée de travail collectif le 15 mars et se poursuivra par un accompagnement d’un mois visant à arrimer les projets internes à la Ville et ceux portés par l’écosystème. Vous verrez bientôt une invitation pour cette journée que vous pouvez d’ores et déjà mettre à votre agenda.

Ce que nous vous demandons dans les trois prochaines semaines est donc de nous présenter des projets de manière concise, en mettant de l’avant leur aspect novateur et comment ils répondent aux diverses thématiques proposées. Pour répondre à l’objectif de faisabilité, nous cherchons autant que possible des projets ayant déjà un certain degré de maturité, pour lesquels les éléments nécessaires à leur réalisation, les partenaires et l’enveloppe budgétaire sont déjà globalement identifiés à défaut d’avoir été sécurisés. Évidemment, certaines idées ou initiatives pourraient être moins matures et tout aussi pertinentes. Nous voulons en entendre parler! Enfin, de la même manière que nous visons à donner force à l’écosystème via cet appel à projet, nous souhaitons que les projets en eux-mêmes renforcent le pouvoir d’agir des citoyens et des communautés à Montréal.

Nous espérons faire de cette démarche un modèle pour définir non seulement ce que pourrait devenir le Montréal de demain, mais aussi comment réaliser ce Montréal de demain ensemble.

Stéphane Guidoin
Directeur par intérim
Bureau de la ville intelligente et numérique