Adieu Montréal

par Syber1, il y a 6 mois

Montréalaise de souche et ayant habité le quartier NDG durant plus de 20 ans, j’ai quitté Montréal en 2016 pour les basses Laurentides (Morin-Heights). La congestion était devenue infernale et ça me prenait plus de 40 minutes pour me rendre au travail, à 11 km de mon lieu de résidence. Malheureusement les transports en commun n’était pas une alternative pour moi. Mon travail m’incitait souvent à me déplacer durant la journée... les transports en commun n’ont jamais constitué une option valable : la perte de temps était trop grande. De plus, transporter lunchs, mallette et sac de sports durant les heures de pointe se révélait très peu faisable pour la femme de 50 ans + que j’étais... les cônes orange surgissant partout en ville m’ont incitée à quitter la ville en 2016. Nous habitons maintenant Morin-Heights et nous y trouvons très heureux. Je retourne souvent à Montréal (je suis maintenant à la retraite)  et chaque fois, je suis confortée dans ma décision. Aucun regret... et pourtant je l’ai aimée cette ville qui m’a vu naître... mais pas au point de m’entêter à y vivre dans la confusion et le bruit des travaux qui visent à l’améliorer. C’est bien dommage.