Possible, mais il y a du chemin à faire...

par CherryLine, il y a environ 1 an

Je trouve que c'est possible de vivre sans voiture à condition d'être près d'un métro... et d'avoir toute sa mobilité. Je connais beaucoup de personnes amputées qui n'utilisent pas le transport en commun car l'adaptation y est très rare et restreinte. Je n'aime pas que l'on puisse vivre à Montréal et se dire qu'on a accès à 5% du transport en commun simplement parce qu'on vit avec une condition pour laquelle nous n'avons aucun contrôle. Ces personnes-là aussi veulent travailler, faire partie de la société, sortir avec leurs amis le soir... Pour une sortie du genre, à moins d'avoir une voiture adaptée, ça prend des heures de planification et d'itinéraire.Le système de métro fonctionne relativement bien, mais pour les autobus, on repassera. Je ne vis pas très loin de mon travail au centre-ville (25 minutes de transport en théorie), mais je sais déjà qu'en prenant l'autobus le matin, un bus sur deux sera trop rempli pour que j'y entre et que dans le suivant on y sera entassé. La vitesse des autobus est assez alarmante aussi... J'ai peur de monter à l'arrière quand je sais qu'une fois le frein appuyé, même si on peut se tenir aux barres d'appui,  il y a une grande possibilité de blessures. Je remarque les gens aigris autour de moi face à l'impuissance présente dans un bus dangereux.En bref, je crois qu'avec des constructions qui prennent en compte tous les usagers du transport en commun et en investissant sur plus de services, c'est très possible de se passer de la voiture à Montréal. Il faudrait plus d'autobus et plus d'accessibilité pour que ça fonctionne bien, je crois. Malheureusement, nous n'y sommes pas encore. Selon moi, il faudrait offrir ce service à la population en le considérant comme un droit et non un privilège.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel