Un exemple que j'ai connu cet hiver : Melbourne

par sachacavelier, il y a environ 1 an

J'ai voyagé 5 mois en Australie cet hiver dans Melbourne, Sydney, Brisbane et Cairns, et j'ai pu y voir bien pire et bien meilleur qu'à Montreal.

Le bien meilleur vient de Melbourne où cette ville a développé des infrastructures impressionantes de transport en commun à faible coût (3$ le billet de train pour un voyage d'une heure). Le train se rend à 100km du centre ville, le tramway se rend à 30km. Les transports sont gratuits en centre ville. La plupart des feux rouges ont été remplacés par des rond-points qui ont eu pour effet de fluidifier le traffic et je n'ai jamais vu d'embouteillage en deux mois passé là-bas. Le résultat sur le nivea ude stress des gens est formidable aussi puiseque tout le monde est relax et donc tolérant et courtois envers les autres usagers. Cette expérience montre que le fort développement des transports en communs couplé à l'éducation de la population (et éventuellement des mesures dissuasives vis-à-vis des moyens de transports individuels et polluants) peut transformer une  ville et son atmosphère.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel